Actu : Quand la Police contraint les gens à porter le masque en ville de Goma !

Cellule de Communication | 13 août 2020 | 0 | À la une , Justice et Paix

Goma, le 13 aout 2020 (caritasdevgoma.org) – Face à la montée des cas de contaminations de la pandémie du coronavirus au Nord-Kivu, le gouvernement provincial décide de renforcer les mesures de riposte malgré la levée de l’état d’urgence sanitaire depuis maintenant trois semaines.

Ce mercredi 12 août 2020, dans la matinée, la présence policière dans tous les artères, rond points et lieux publics pour faire respecter obligatoirement les mesures barrières. Ceci pour « prendre le terreau par les cornes ». Le port du masque et la distanciation sociale restent obligatoires dans les lieux publics et pour faire respecter la mesure, les autorités matérialisent « un bouclage systématique » dans les principales villes de la province.

« La maladie est là et elle a pris beaucoup d’ampleur dans notre province. Alors pour essayer de renforcer les mesures, le gouvernement s’est décidé, d’organiser un bouclage systématique dans toute la ville, dans toute la province. Désormais, seules les personnes qui portent leurs masques seront admises à la circulation dans la ville », a déclaré Me David Kamuha, Ministre provincial en charge des Finances.

D’après cette autorité, le contrôle sanitaire sera renforcé à tous les points d’entrée de la ville de Goma, ainsi que dans tous les carrefours. La Police et toutes les autorités locales seront à pied d’œuvre pour se rassurer du respect de la mesure notamment dans le transport en commun. Les récalcitrants vont être acheminés au stade les volcans et vont payer des très fortes amendes pour enrichir la caisse de l’Etat.

« Je n’oserai plus. Pour n’avoir pas porté le cache-nez, je viens d’être arrêté par la police.  Je pensais que c’était de la blague ou une plaisanterie du gouvernement ; mais je purge ma peine. J’ai payé une amande de 200.000 francs congolais », déclare un jeune que      Cellule de Communication de la Caritas Goma a interrogé.

Il sied de noter que le Nord-Kivu possède à ce jour un cumul de 446 cas confirmés, soit la deuxième province la plus touchée après Kinshasa qui a déjà enregistré 7.768 cas de contamination d’après le rapport du 9 août dernier.

Cellule de Communication

 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

DEPUIS NOTRE GALLERIE

NOS VIDEOS

L
o
a
d
i
n
g

MAGAZINES