Adduction d’eau potable Kamira-Kinyangurube et Kamira-Kasebeya pour servir plus de 3000 ménages

Cellule de Communication | 2 juin 2020 | 0 | À la une , Développement

Goma, le 01 juin 2020 (caritasdevgoma.org) – Le programme de la remise officielle des ouvrages de l’adduction d’eau potable  Kamira-Kinyangurube et du lancement officiel des travaux de l’adduction d’eau potable Kamira-Kasebeya dans la chefferie de Bwisha en territoire de Rutshuru, a été rendu effectif en date du 29 mai 2020. Ce projet, exécuté par la Caritas Goma par le financement de l’ambassade du Pays bas ( Hollande) via  le projet Water 4 Virunga et MDF-AC, vient soulager le besoin longtemps senti par la population riveraine du Parc national de Virunga à l’Est de la  RDCongo.

Sous les acclamations intenses et danses exhibées par la population bénéficiaire de ce projet, le site de captage des sources Kamira s’est vu envahir par la délégation de la chefferie de Bwisha et celle des partenaires, les représentants du territoire de Rutshuru, ainsi que les représentants des groupements Jomba et Bweza pour donner sens à cette activité de première nécessité. Cette cérémonie a été inaugurée par Ndeze Katurebe, Mwami de la chefferie de Bwisha, qui, par son acte, a pris acte de ces travaux dans le cadre de redevabilité.

L’accès insuffisant de la population à une eau potable hygiéniquement irréprochable ainsi qu’à un assainissement de base dans les groupements de Jomba et Bweza, constitue une sérieuse entrave au développement de la chefferie de Bwisha. Seuls 43 % des populations de cette chefferie ont accès à de l’eau potable salubre. Mais avec la Caritas Goma, affirme Renzaho Marie Roza une bénéficiaire, l’existence du réseau d’adduction d’eau avec réservoirs surélevés et points d’eau publics ainsi qu’une régulation transparente sont maintenant assurés dans nos villages. L’eau potable coule dans nos robinets, nous puisons avec assurance ; nous ne sommes plus dépendants des eaux de pluie comme auparavant pour nous désaltérer.

Pour un développement significatif des services d’eau potable, le Mwami Katurebe Ndeze, dans son discours,  a dévoilé au public des mécanismes efficaces aptes à promouvoir la mobilisation et la réalisation des investissements nécessaires pour protéger et conserver ce patrimoine qui servira la population. Les fonctions de contrôle et de régulation sont actuellement assumées par le comité local de l’eau accrédité issu de la communauté.

A cette occasion, Ladislas Kambale, alors coordonnateur de ce projet, a remis officiellement les matériels de maintenance et de réparation à la communauté pour assurer la pérennisation de cette œuvre ainsi que l’approvisionnement en pièces détachées. Une manière, pour la communauté, de s’approprier  le dit projet.

Augustin Kandi-Da

Cellule de Communication

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

DEPUIS NOTRE GALLERIE

NOS VIDEOS

L
o
a
d
i
n
g

MAGAZINES