Caritas Goma et PAM en faveur des déplacés et vulnérables

Cellule de Communication | 15 août 2019 | 0 | À la une , Urgences

Goma, le 15 aout 2019 (caritasdevgoma.org) – Plus de 104454 personnes ont bénéficié 818.225 mètres tonnes des vivres dans les groupements de Bwito et Lubero, dans la province du Nord Kivu, à l’Est de la République Démocratique du Congo.  Cette action de Caritas Goma en concert avec le Programme Alimentaire Mondiale (PAM) a permis aussi à 40 000 personnes de regagner leur village d’origine. Les mouvements importants de retour observés dans le Bwito et Lubero, zones déclarées de retour et d’accueil pour des déplacés, est une conséquence de l’instabilité sécuritaire liée aux troubles persistant des groupes armés.

La dégradation du contexte sécuritaire causée par les conflits armés reste le déclencheur principal de la crise humanitaire dans la province du Nord – Kivu, à l’Est de la République Démocratique du Congo. La récurrence de la situation sécuritaire instable dans la chefferie de Bwito (en Territoire de Rutshuru) et dans le territoire de Lubero, est à l’origine des mouvements importants de la population. Les retournés, la vulnérabilité, le poids des familles d’accueil, la malnutrition,… sont liés aux conséquences des conflits armés, conflits fonciers et violences intercommunautaires sans ignorer les flambées épidémiques (pour ne citer que le choléra et le virus Ebola qui se développe actuellement), de la malnutrition et de l’insécurité alimentaire.

L’insécurité dans la chefferie de Bwito, en territoire de Rutshuru plus spécifiquement, est causée par les affrontements entre groupes armés qui cherchent chacun à imposer son leadership et garnir les positions. Quant au Territoire de Lubero, la stabilité relative observée depuis plusieurs mois, a permis à 40 000 personnes de regagner leur zone d’origine. Ces personnes avaient fui entre Janvier et Août 2018 vers Lubero, Butembo et d’autres villages pour se mettre à l’abri des affrontements entre les groupes armés et des opérations militaires. Dans la même période, des nouveaux déplacés ont été également enregistrés dans la partie sud du territoire de Lubero. D’autres déplacés se trouvent dans les zones de santé de Kayna et Alimbongo fuyant les exactions des groupes armés.

Le projet de distribution des vivres que le Programme Alimentaire Mondial (PAM) exécute dans la province du Nord-Kivu appui les ménages déplacés et retournés qui sont en insécurité alimentaire après ciblage par vulnérabilité.

C’est dans ce cadre que la Caritas Goma en collaboration avec PAM a procédé à la distribution des vivres dans les localités de BULINDI, BIRUNDULE, BWALANDA, IYOBORA, KYAGHALA, LUSOGHA et MIRANGI aux ménages déplacés plus vulnérables vivant en familles d’accueil.  Ensuite, dans les localités de BUTARE, BAMBO et KISHISHE dans la chefferie de BWITO en territoire de RUTSHURU du 17 juin au 02 juillet 2019. En date du 06 au 23 juillet 2019, dans le territoire de Lubero, les localités de : LUBANGO-ITILI, MUSIENENE, MABOYA et MABUKU aux ménages retournés plus vulnérables.

La Caritas-Développement Goma en partenariat avec PAM contribue à l’amélioration de la sécurité alimentaire à travers la distribution directe des vivres aux ménages déplacés et retournés vulnérables. Au mois de juin 2019, une ration alimentaire de 15 jours a été servi selon la taille de ménage prévue pour les bénéficiaires et conformément au protocole PAM, dont : 6kg de farine de maïs ; 1,8 kg du petit pois ; 0,45 kg huile végétale/taille et 0,075 kg du sel. Le total de tonnes distribuées au mois de juin 2019 s’élève à 620, 558 Mètre Tonnes pour 79 044 personnes servis. Et au mois de juillet 2019, 198,225 Mètres Tonnes des vivres pour 25 410 personnes servis.

Augustin Kandi-Da

Cellule de Communication

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

DEPUIS NOTRE GALLERIE

NOS VIDEOS

L
o
a
d
i
n
g

MAGAZINES

Les Articles récents