« Ceux qui tuent les autres dans la forêt de Beni doivent redevenir des humains »

Cellule de Communication | 20 janvier 2021 | 0 | À la une , Justice et Paix

Goma, le 20 janvier 2020 (caritasgoma.org) – C’est par ces mots que Mgr José Moko, Vice-président de la CENCO, a introduit la messe en mémoire des trois prêtres Augustins de l’Assomption, kidnappés le 19 octobre 2012 à la paroisse Notre Dame des Pauvres de Beni-Mbau. Jusqu’à ce jour l’histoire de leur déportation n’a pas encore été élucidée.

Anselme KAKULE WASUKUNDI, Edmond BAMPTUPE KISUGHU et Jean-Pierre MUMBERE NDULANI – parce que c’est d’eux qu’il s’agit – respectivement curé, vicaire et supérieur de la communauté, ont été soustraits à l’affection de leurs familles,  de leurs confrères assomptionnistes, et de paroissiens de Mbau qui ne les ont jamais oubliés quoique la paroisse resta 5 ans sans pasteurs. Et pour ne pas réellement les oublier, trois plantules mémorielles ont été bénies ce lundi 18 janvier 2021 à l’entrée de la concession de la paroisse au cours d’une cérémonie émouvante.

« Si nous sommes ici c’est parce que nous ne voulons pas oublier nos Prêtres de Mbau, et toutes les personnes kidnappées. Nous sommes venus dénoncer cette culture de l’atrocité. A Beni le Christ est toujours sur la Croix … A quand la Résurrection ? »

En ce même jour où l’on pense aux missionnaires déportés, les Evêques de l’ACEAC ont saisi l’occasion pour célébrer une messe pour la Paix en la Pro-Cathédrale de Beni-Paida, première mission du diocèse de Butembo-Beni. Le Gouverneur de Province, fils du terroir, qui a pris part à cette messe, a invité les Évêques à une réunion de concertation avec les Officiers supérieurs de l’armée, venus de Kinshasa et de Kisangani, pour une mise au point sur la situation sécuritaire et opérationnelle dans la région de Beni.

Au cours de cette rencontre, les Évêques ont plaidé pour la ration et la solde régulière des militaires, tandis que les militaires ont sollicité l’intervention de l’Eglise pour aider rétablir la confiance dans les relations civilo-militaires, fortement dégradées ces derniers temps à Beni.

C’est à l’issue de cette rencontre que les Évêques ont entamé la troisième phase de leur mission en prenant la route de Butembo où ils sont arrivés ce même 18 janvier en début de soirée, après deux écales, à Kabasha et Mavoya.

Lydie Waridi Kone

Cellule de Communication

 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

DEPUIS NOTRE GALLERIE

NOS VIDEOS

L
o
a
d
i
n
g

MAGAZINES