Des écoles en pleine construction pour soulager la population à Itebero et Kibua

Cellule de Communication | 23 juin 2021 | 0 | À la une , Caritas , Caritas Développement

Goma le 23 juin 2021 (caritasdevgoma.org) -C’est à travers le projet d’appui multisectoriel aux ménages vulnérables affectés par les crises dans les zones de santé de Pinga, Kibua et Itebero en Territoire de Walikale, Province du Nord-Kivu à l’Est de la RDCongo que la Caritas Goma, par l’appui financier des Fonds humanitaire de la République démocratique du Congo, se lance pour construire 2 écoles primaires en faveur des déplacés et retournés dans la zone de santé de Kibua et Itebero en territoire de Walikale. 

Depuis un temps, la province du nord kivu en général et le territoire de walikale en particulier,  fait face à de nombreux conflits, armés comme communautaires, ou encore de nombreuses crises telles que les épidémies de choléra et de rougeole, l’insécurité alimentaire, les catastrophes naturelles, ou encore les inondations. Tous ces risques affectent le système éducatif – les élèves, le personnel éducatif, les infrastructures et l’administration scolaire – directement ou indirectement. Cependant, la relation est loin d’être en sens unique. En effet, en tant que vecteur de connaissances et de valeurs, l’éducation peut jouer un rôle important dans la réduction des conflits, la promotion de la paix, et la résilience non seulement en milieu scolaire mais également plus largement au niveau des communautés et de la société congolaise.

Eu égard à cela, en parcourant les données informationnelles récoltées par la Cellule de Communication de la Caritas Goma dans cette région du territoire de Walikale ; Mateso Kyonso secrétaire administratif du secteur des Bakano montre que : Caritas vient redonner l’assurance de vie à la population de notre secteur. Ça faisait longtemps que les déplacés venus de Isangi étudient dans les conditions inhumaines, une école en paille, sans pupitre, sans bureau ni fournitures. Ce qui est douloureux, pendant la saison pluvieuse pas d’activités scolaires. C’est triste vraiment. Heureusement que la Caritas Goma vient de soulager toute la population d’Itebero par cette nouvelle infrastructure.

Sans souliers ni sac et dépourvus des uniformes pour certains, les élèves de l’Ep Kishanga n’ont pas cessé de manifesté leur joie en voyant un chantier en construction où abriteront leurs salles de classe. Regroupés dans la trentaine, ces écoliers unissaient leurs voix en chantant : «Caritas Mungu ailinde, aipatiye maisha marefu » pour dire ‘’Que Dieu protège la Caritas  et qu’Il lui accorde un rayonnement profitable à tous’’.

D’autres voix jaillissent dans cette zone d’intervention. Pour Nyota Wivine, enseignante en 4ème année primaire : nous œuvrons dans des conditions difficiles ici à l’EP Kishanga. Nous avons installé deux classes dans cett e salle commune de l’église ; et parfois les élèves sont distraits voyant deux enseignants dans une même classe. Quand j’enseigne, mes élèves ne suivent pas correctement à cause  de la distraction, ce qui me choque terriblement.

Ensuite, le Président des déplacés sort de son silence en disant: « venus d’Isangi, nous avons peiné en arrivant ici à Itebero ; nos jeunes n’avaient pas où étudier. Nous avons construit une école en paille, juste pour donner la chance à nos enfants. Et voilà que la Caritas Goma nous redonne encore un grand espoir en nous construisant une école digne. C’est vraiment une manne qui tombe du ciel. Comme déplacés, nous disons un grand ‘’Merci’’ à la Caritas et son bailleur de fond, le Fond humanitaire RDC ».

Quant au Directeur de l’Ep Chabura à Kibua, de vive allure, déclare: « nous, population de Kibua, remercions la Caritas d’avoir pensé aux vulnérables, retournés et déplacés de Kibua dont les enfants étudiaient dans des conditions difficiles. Avant, nos enfants suivaient des cours à ciel ouvert ; un peu après, nous les parents ont construit des salles de classe en paille. Aujourd’hui, notre joie est grande car la Caritas Goma nous construit un bâtiment semi durable qui abritera six salles de classes. Nos enfants ne seront plus exposés aux menaces des intempéries ».

Signalons que la Caritas Goma, dans ce projet d’appui multisectoriel, accompagne des structures communautaires œuvrant dans la protection communautaire. L’un des membres de PACODEVI, se dévoile: œuvrant dans la protection communautaire, notre association est en partenariat avec la Caritas Goma dans notre village de Kibua. Et au nom de tous les membres, je remercie  notre partenaire qui nous a appuyé par une moto qui nous sert comme activité génératrice de revenus ; nous ferons de nos mieux pour fructifier notre activité qui profite à toute la population.

Augustin Kandi-Da

Cellule de Communication

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

DEPUIS NOTRE GALLERIE

NOS VIDEOS

L
o
a
d
i
n
g

MAGAZINES

Les Articles récents