Des orphelins et vieillards assistés par la Caritas Goma

Cellule de Communication | 5 juillet 2021 | 0 | À la une , Caritas , Caritas Développement , Développement , Santé

Goma, 5 juillet 2021 (caritasdevgoma.org) -Des sacs de Farine, haricot, huile végétale, poissons salés,… tels sont les vivres que la Caritas Goma vient de donner aux orphelins ainsi que les vieillards du troisième âge dans la ville de Goma ; ceci dans le cadre du projet d’appui à la prévention, à l’atténuation de l’impact socio-économique et à la veille contre la pandémie de Covid-19 dans les cinq provinces les plus affectées en RDC.

Avec la menace de Covid-19 qui a terrorisée la RDCongo, la vie socio-économique de la population dans la ville de Goma n’est pas restée intact. Pour atténuer ces conséquences, la Caritas Goma – à travers le financement de la Caritas Norvège via la Caritas Congo, appui en vivres les orphelins, les hospices de vieillards, les malades de Covid-19 dans la zone de santé de Karisimbi ainsi que les cas suspects atteints par le covid-19 qui sont mis en quarantaine.

Logés dans le Centre Don Bosco Ngangi, une quatre vingtaine des orphelins dont l’âge varie entre 0 et 15 ans mènent une vie inquiétante depuis plusieurs années. Ces enfants abandonnés, rejetés, d’autres ramassés dans la rue et hébergés par les sœurs de la congrégation salésienne vivent des dons et des financements divers.

 

Inquiète de la survie dudit orphelinat, Isabelle, la responsable de cette structure se livre au micro de la cellule de communication de la Caritas Goma : « la Covid-19 et ses conséquences néfastes nous a tous impacté négativement y compris nos bailleurs de fonds qui nous viennent en aide. Actuellement ici à l’orphelinat, la vie devient difficile. Dépourvus de moyen matériel et financier, nos enfants que nous hébergeons mangent une fois la journée et l’accès aux soins de santé primaire devient un casse-tête ; pourtant avant la covid-19, l’encadrement était intégral et on mangeait 3 fois la journée. Nous demandons aux hommes de bonne volonté de nous venir en aide en assistance diverse. Nous remercions fortement la Caritas Norvège à travers la Caritas Goma pour denrées alimentaires que nous bénéficions aujourd’hui ; nous avons foi que ces enfants pourront résister une fois de plus ».

Etant fragiles, les personnes de troisième âge regroupés au sein de leur association ‘’Wazee ni hazina’’ qui se traduit ‘’le vieillard est un trésor’’, ont bénéficié aussi les mêmes denrées dans la commune de Karisimbi, au quartier Katoy en ville de Goma. Voyant le staff Caritas Goma débarquer avec les vivres dans leur hospice, ces vieux  et vieilles ont exulté de joie en leur souhaitant la bienvenue  par une chanson en langue locale : « wageni wetu karibu, Mungu asifiwe amina » (bienvenus nos hôtes, Que Dieu soit loué Amen ».

 

Après la réception des vivres, certains bénéficiaires n’ont pas caché leurs sentiments. Mumbere Kavolo s’éclate : « nous étions négligé, écarté,… dans la société car notre âge est improductif. Fragilisés par la Covid-19, certains parmi nous sont mort, d’autres ont resisté. Cette assistance que la Caritas Norvège nous amène via Caritas Goma, nous redonne un espoir, une assurance et considération dans notre société ».

Par ailleurs, Eliza Kyahi, âgée de 79 ans réagit : « nos familles vont s’étonner en voyant ces vivres que nous amenons à la maison. C’est un signal fort dans la société qui nous dévalorisait. Nous aimerions apprendre les métiers (tricotage, tissage…)  ou bénéficier des activités génératrices de revenus pour l’auto-prise en charge ».

Augustin Kandi-Da

Cellule de Communication / Caritas Goma

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

DEPUIS NOTRE GALLERIE

NOS VIDEOS

L
o
a
d
i
n
g

MAGAZINES

Les Articles récents