Diocèse de Goma : fin de la retraite annuelle pour le presbyterium et Ouverture de l’année pastorale, plusieurs réformes mises en place par Mgr Willy Ngumbi cette année

Cellule de Communication | 12 octobre 2020 | 0 | À la une , Justice et Paix

Goma, le 09 octobre 2020 (caritasdevgoma.org) – Jésus –Christ, qui est-il pour toi et qui es –tu pour lui ? une question fondamentale au centre de la retraite, introduite par, Mgr Faustin Ngabu, évêque émérite de Goma, ici prédicateur de la retraite. Pour le presbyterium de Goma, la communion avec le seigneur a été effective, et leur a permis de réitérer leur engagement envers le Christ Seigneur de tout temps et renoncer aux convoitises de ce monde pour se mettre au complètement au service de l’Eglise.

Vendredi 15 septembre 2020, nous sommes à Goma, dans l’Est de la République Démocratique du Congo. Un doux vent souffle sur le lac Kivu et provoque des houles sous forme des petites vagues qui viennent alors terminer leur course sur le quai.

L’on entend au loin les chants des oiseaux dans les arbres et la rosée du soir est encore visible sur les fleurs qui ornent le magnifique jardin du centre des pères Pallotins de Goma où les prêtres diocésains, à l’écart depuis le 6 septembre, formés comme dans un seul corps sont à l’écoute de celui qui dirige l’Eglise.

Avec 73 prêtres autour de lui, Monseigneur Willy Ngumbi Ngengele, évêque de Goma, qui a alors présidé cette eucharistie qui clôture la retraite des prêtres et annonce le début de la nouvelle année pastorale, parle dans son homélie du silence qui a caractérisé le centre des pères pallotins pendant les jours de la retraite. Un silence qui symbolise la rencontre en intimité avec Dieu, le Maître de vie, qui est la parole et qui envoie la transmettre à ses brebis.

Jésus –Christ, qui est-il pour toi et qui es –tu pour lui ? une question fondamentale au centre de la retraite, introduite par, Mgr Faustin Ngabu, évêque émérite de Goma, ici prédicateur de la retraite.

Pour l’abbé Célestin Kanyambiriri, vicaire épiscopale et président de la Fraternité des prêtres diocésains de Goma (FRADIGO), tout est question de la rencontre avec Jésus christ, un dialogue au cours duquel né la foi et s’ouvre devant soi une relation nouvelle qui transforme et qui sanctifie.

Une relation qui demande à être attentif au passage de Jésus christ qui passe au milieu de nous. Mais pour cela, il faut, que les prêtre acceptent de descendre de son orgueil, de son hauteur, de son sycomore pour accueillir Jésus christ enfin qu’il le guide et l’éclaire, car le seigneur s’invite chez nous pour nous apprendre la communion sacerdotale, la charité fraternelle.

Aux dires des différents prêtres venus à la retraite ; la communion avec le seigneur a été effective, et leur a permis de réitérer leur engagement envers le Christ Seigneur de tout temps et renoncer aux convoitises de ce monde pour se mettre au complètement au service de l’Eglise. Mais en ce temps ou le monde ploie sous le joug de la pandémie à covid-19 , la vie sacerdotale, spirituelle et matérielle du prêtres est plus que mis à l’épreuve.

La journée du 11 septembre s’est terminée par une rencontre de convivialité autour de l’évêque et où les prêtres ont promis d’incarner d’abord le vrai disciple de Jésus christ, lui qui est le vrai prêtre

Plusieurs reformes au sein de l’Eglise lors de l’ouverture de l’année pastorale

c’est le jeudi 17 septembre 2020 au cours d’une cérémonie à la paroisse Notre Dame du Mont Carmel que l’année pastorale a été lancée par Mgr Willy Ngumbi Ngengele.

Parmi les reformes, d’abord sur le plan pastoral, l’évêque de Goma scinde en deux le doyenné de Goma; ce qui ramène à cinq le nombre total des doyennés que comptera désormais le diocèse de Goma. D’où à part les doyennés de Matanda, Mwesso et Rutshuru, on aura désormais le doyenné de Goma Saint Joseph et les doyenné de Goma Bienheureuse Anuarite.

À part cette augmentation du nombre des doyennés, le nombre des paroisses sera également révu à la hausse cette année, d’après l’évêque.

Le secteur de Kanyarushinya, jadis attaché à la paroisse Saint Joseph Cathédrale et celui de Turunga, attaché autrefois à la paroisse de l’Emmanuel/Shabaa; seront désormais des paroisses. Il s’agit des paroisses Sainte Thérèse de l’enfant Jésus de Kanyarushinya et Notre Dame de l’Espérance de Turunga.

La raison de cette nouvelle configuration,a justifié l’évêque de Goma à l’annonce de cette nouvelle, “c’est de pouvoir rapprocher les fidèles de leurs pasteurs.”

Pour ce qui est de la mise en place des agents pastoraux du diocèse, il a plu à l’évêque d’opérer quelques changements dans certaines institutions de l’Eglise.

Parmi tant d’autres on peut citer à titre exemplatif, le remplacement du coordinateur diocésain des écoles conventionnés catholiques. L’abbé Daniel Kitsa qui occupait cette fonction depuis plusieurs années, est désormais vice-recteur au théologal Saint Jean Paul II -Buhimba. Son remplaçant, c’est l’abbé Henri Chiza qui venait de passer plusieurs années à Buhimba comme recteur et formateur dans les différents séminaires du diocèse. Il est aussi vicaire épiscopal chargé des séminaires, clergé, religieux et religieuses.

Autre changement important c’est le remplacement de l’abbé Floribert Malemo à la tête du Collège Mwanga, par l’abbé Jacques Letakamba, jadis chancelier du diocèse. Celui-ci se fera aidé par l’abbé Eugène Halerimana nommé professeur-économe de cette école, alors que l’abbé Floribert Malemo est nommé recteur du philosophât Mgr Busimba à Buhimba.

La pastorale des jeunes quant à elle, subira aussi des modifications cette année. Son patron, l’abbé Théophile Sebukozo poursuivra sa mission à Matanda comme curé de paroisse, pour se faire remplacer par l’abbé Innocent Gakuru.

Il y a aussi des changements dans la direction de certaines paroisses. C’est le cas de la paroisse Bienheureuse Anuarite de Goma où L’abbé Joseph Mahindula, jadis curé de la paroisse de Masisi, est désormais le nouveau curé. Il remplace à la tête de cette paroisse, l’abbé Faustin Mbara, envoyé en paroisse Miséricorde Divine de Sake où il assumera la même fonction de curé de paroisse.

Toutes ces nouvelles affectations des prêtres, animateurs pastoraux et autres agents pastoraux sont contenues dans le document de la “mise en place 2021”, rendu public lundi 21 septembre 2020.

Rappelons que Mgr Willy Ngumbi est à sa deuxième année à la tête du diocèse de Goma. Parmi les principales joies rencontrées tout au long de sa première année à la tête de ce diocèse, celui-ci avait mentionnée la collaboration avec ses prêtres. “Je me réjouis de ma collaboration avec mes prêtres.Tout au long de cette première année, ma joie a été de constater que la plupart des prêtres de ce diocèse accomplissent leurs devoirs dans la joie et dans l’amour…” , avait déclaré Mgr Willy Ngumbi.

Lydie Waridi Kone et Emmanuel BARHEBWA (journaliste Kivu Nyota)

Cellule de Communication

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

DEPUIS NOTRE GALLERIE

NOS VIDEOS

L
o
a
d
i
n
g

MAGAZINES