« Epargnes, Crédits et Activités Génératrices de Revenus » ; pour l’amélioration de niveau de vie des creuseurs artisanaux dans le territoire de Walikale.

Cellule de Communication | 8 octobre 2020 | 0 | À la une , Justice et Paix

Goma, le 08 octobre 2020 ( caritasdevgoma.org)- Gérer les revenus de manière responsable pour améliorer leur niveau de vie en s’organisant dans des coopératives minières est l’objectif du projet « d’Appui à la stabilisation et à la consolidation de la paix dans la zone minière de Walikale (ASCP/Wa) ». Un projet en faveur des creuseurs artisanaux qui est financé par MISEREOR, une organisation de l’église catholique de l’Allemagne, est exécutée depuis trois ans par la Commission Diocésaine Justice et Paix de la Caritas Goma.

Pour contribuer à la stabilisation et à la consolidation de la paix dans cette zone où la richesse minière est abondante mais qui ne contribue pas efficacement au développement du milieu et de ceux-là qui exploitent quotidiennement les minerais et ce, à quoi le projet s’attèle depuis 2016 en territoire de Walikale.

Pour Gilbert Dhego, Coordinateur de la Commission Diocésaine Justice et Paix à la Caritas Goma, grâce au projet ASCP/Wa, les bénéficiaires arrivent à faire des épargnes, accordent des crédits et mettent en place des Activités Génératrices de Revenus « AGR » à travers les Associations des Creuseurs Artisanaux pour l’Epargne et le Crédit « ACAEC ».

Pour Véronique Elysée, mère de 7 enfants parmi lesquels six étudient encore, la vie a complément changé depuis son adhésion dans le groupe d’épargne :

Véronique Élysée

« J’ai 40 ans et je suis mariée à un creuseur artisanal depuis 2007 à Muchelemucle (un site minier de Walikale dans lequel le projet est en cours d’exécution. Ndlr !). Je suis également membre de l’Association des Creuseurs Artisanaux pour l’Epargne et le Crédit « ACAEC » UMOJA NI NGUVU depuis octobre 2018. Actuellement je suis dans le 3ème cycle d’épargne et j’ai déjà eu des crédits dans l’ACAEC, le dernier étant de 83,3$, que j’ai remboursé dans 4 mois. Ce crédit m’a permis de renforcer mes activités commerciales dans le site.

Avant je n’épargnais pas, mais depuis la sensibilisation des animateurs de la CARITAS sur l’épargne, j’ai appris à épargner et aujourd’hui dans ces six premiers mois du troisième cycle j’ai déjà épargné 128 parts soit 188,2$ alors qu’au premier cycle (le cycle de 6 mois d’essai) je n’avais gagné que 46,8$ ; actuellement les activités sont bonnes dans le site minier, il y a la paix, l’argent circule et je suis devenue stable depuis que l’ACAEC existe ici. Après le partage de nos épargnes du second cycle, j’avais gagné 235,2$ que j’avais utilisé pour renforcer mes activités commerciales et aujourd’hui je gère mon restaurant comme Activité Génératrice des Revenues et la vente du jus de Kargasok (boisson locale), tout ceci, grâce au projet de la CARITAS qui est venue nous apprendre comment épargner et comment utiliser l’argent après le partage de fonds.

 Mon AGR évolue bien malgré l’unique difficulté liée à ma santé qui n’est pas bonne ces trois derniers mois. Depuis que je suis dans l’ACAEC UMOJA NI NGUVU et grâce à mon AGR, nous arrivons, mn mari et moi à scolariser nos enfants ».

Claude Namugusha

De sa part Claude NAMUGUSHA, 48 ans, Président de l’ACAEC MAENDELEO au site minier de MPITO, marié et Père de 6 enfants (dont 5 étudient à Bukavu (Sud-Kivu) et 1 à Walikale – centre), creuseur artisanal depuis 2010 est membre de l’ACAEC depuis octobre 2018 déclare :

« Actuellement je suis dans le 3ème cycle d’épargne et j’ai déjà eu des crédits dans l’ACAEC depuis le deuxième cycle, d’abord un montant de 150$ et après l’avoir remboursé, j’ai pris un deuxième crédit de 160$ que j’ai remboursé sans problème.

Dans ce troisième cycle, j’ai reçu un emprunt de 250$ payable en trois tranches dans le souci de renforcer mes activités génératrices de revenus et améliorer mes épargnes dans ce troisième cycle. 

Ces différents crédits m’ont été bénéfiques parce que les intérêts m’ont permis d’acheter des chèvres, d’augmenter les tôles de ma maison (6 tôles), j’ai fini à acheter une parcelle à Walikale – centre dans le quartier NYABANGI de 10 sur 18m.

Depuis que je suis dans l’ACAEC MAENDELEO, ma vie a changé ainsi que celle de ma famille. Au paravent, je ne savais pas épargner mais depuis l’arrivée de l’équipe de terrain de la CARITAS avec les enseignements sur le code minier et l’épargne, j’ai appris beaucoup. Au cours de ces cinq derniers mois, j’ai déjà épargné 150$ or au premier cycle j’avais gagné 200$ ; je trouve que dans ce troisième cycle d’épargne, j’aurais beaucoup d’argent le jour de partage car j’évite le gaspillage inutile de mes ressources.      

Je félicite les membres de notre ACAEC en général pour l’amour qu’ils manifestent envers moi et l’équipe de la CARITAS en particulier pour nous avoir initié à cette culture d’épargne, j’ai totalisé 8 ans dans ce site minier de MPITO sans investir, mais aujourd’hui j’ai une parcelle, deux étangs piscicoles et dix chèvres grâce à l’ACAEC et mon AGR ».

Un peu plus loin dans le site minier de KABUNGA, c’est Bakilongo Mububila, âgé de 40 ans marié et Père de 17 enfants dont 10 sont scolarisés (02 à l’école primaire, 08 à l’école secondaire) qui nous parle :

Balikongo Mububila

« Je suis creuseur artisanal depuis 1991 et membre de l’ACAEC TAFUTENI de KABUNGA depuis Mars 2020. Je vous assure que ma vie et celle de ma famille a changé. Au paravent, je trouvais de l’argent mais qui était gaspillé car je ne savais pas comment épargner. Depuis que j’ai été sensibilisé par l’équipe de terrain de la Caritas, j’ai eu l’esprit de chercher au lieu de croiser les bras et l’esprit d’épargner au lieu de gaspiller de l’argent. J’ai aussi eu l’esprit d’assistance mutuelle.

Au premier cycle de 06 mois, j’ai épargné 24.000fc, équivalent à 13.3$.  J’avais eu des difficultés à épargner beaucoup d’argents parce que j’avais un problème à la justice où j’avais dépensé beaucoup de moyens pour réclamer notre concession de terre… Le dossier étant terminé à notre faveur, j’espère que je veux améliorer au cours du deuxième cycle avec une projection de 300.000fc soit plus de 150$. Après le partage de fonds épargnés au premier cycle, j’ai utilisé mon argent pour une AGR notamment du petit commerce « vente de denrées alimentaires » en achetant 80 verres du riz et actuellement mon AGR évolue bien car j’ai déjà réalisé 40.000fc (22,2$) soit un intérêt de 8,9$ pendant trois semaines. J’ai eu des difficultés dans la mise en œuvre de mon AGR notamment celle liée au transport de marchandise sur le dos depuis le lieu d’approvisionnement jusqu’au site et, certains clients prennent aussi des dettes qu’ils paient avec retard.

Malgré toutes ces difficultés, j’espère que mon AGR va bien évoluer ; prochainement je compte acheter les semences pour mon champ et cela va me permettre de bien nourrir ma famille et avoir de l’argent pour accroitre mon épargne dans ce second cycle.  Je tiens à dire merci à la CARITAS qui a initié la culture d’épargne et aussi l’esprit d’assistance mutuelle grâce à notre caisse de solidarité. Concernant mes relations avec d’autres membres de l’ACAEC, je confirme que nous sommes en bonne relation car jusque- là je n’ai aucun problème avec les membres ».

Du côté de la trentagénaire, Anny Watuta, les choses se passent aussi bien que chez les autres.  Mère célibataire, elle élève seule ses cinq enfants dont deux filles âgées respectivement de 14 et 12 ans et trois garçons âgés de 15, 8 et 2 ans. De ces 5 enfants, 4 sont scolarisés dont 2 sont au secondaire et 2 au primaire. L’un de ses enfants de deux ans vit avec elle dans le site.

Anny Watuta

« Je suis creuseuse artisanal dans le site depuis l’année 2014 et membre de l’ACAEC UAMUSHO de KIBINDO/MASHINGO depuis Mars 2020. A la fin du premier cycle j’ai épargné 86.000fc équivalent à 47,7$. Depuis que je suis membre de l’ACAEC UAMUSHO, j’ai observé qu’il y a des changements dans ma vie et celle de ma famille. Avant j’avais des difficultés pour nourrir et vêtir mes enfants mais actuellement mes enfants trouvent à manger sans beaucoup de difficultés et je suis capable de leurs acheter les souliers et autres biens de valeur sans problème. Je me sens libre car je compte maintenant sur moi-même grâce à l’ACAEC. Avant, je dérangeais mes parents pour trouver à manger mais maintenant je ne le fais plus. Ils se questionnent même comment je trouve la nourriture pour mes enfants (rire). Depuis le début du deuxième cycle, j’ai déjà épargné 22.500fc équivalent à 12,5$. Grâce au fonds que j’ai reçu à la fin du premier cycle, j’ai créé deux AGR : l’agriculture et l’élevage de petit bétail. Pour l’agriculture, j’ai commencé à cultiver un champ où j’ai affecté 30.000fc équivalent à 16, 6$ et pour l’élevage de petit bétail, j’ai acheté une chèvre d’une valeur de 40.000fc équivalent à 22,2$. Dans le champ, je veux cultiver les maniocs et les riz. J’estime que j’ai eu une réussite au premier cycle car c’était ça ma force. Je suis très contente parce que jusqu’à présent je n’ai pas des difficultés dans mes AGR. Pour le champ, je suis dans la phase d’abattage et pour l’élevage, ma chèvre est en bonne santé et je continue à épargner dans ce deuxième cycle. C’est pourquoi je remercie la Caritas car elle nous a initié à la culture d’épargne et à la création des AGR. Avec les revenues que j’aurais dans le champ, une partie sera utilisée pour nourrir ma famille et une autre partie me servira pour acheter une parcelle. Si l’élevage évolue bien, je veux construire une maison en tôle dans la parcelle que je veux acheter par grâce de Dieu. Concernant mes relations avec d’autres membres dans notre ACAEC, elles sont bonne et j’espère que notre ACAEC va bien évoluer »

Signalons que, les quatre membres des ACAEC qui viennent de s’exprimer font partie de six Associations de Creuseurs Artisanaux pour l’Epargne et le Crédit qui sont fonctionnelles dans les quatre sites miniers, notamment, le site de Muchelemuchele et Mpito dans le secteur de Wanyanga ainsi que dans les sites miniers de Kabunga et Kibindobindo dans le secteur de Bakano. Chaque ACAEC a 30 membres ce qui donne un total de 180 creuseurs artisanaux qui s’exercent déjà dans la culture d’épargne et de crédit et à la mise en place des Activités Génératrices des Revenus (AGR).

« La mise en place ces ACAEC est le résultat d’un travail assidu des superviseurs et animateur de terrains qui vont hebdomadairement dans les sites miniers, parcourant des longues distances à pied pour le suivi des activités de ces creuseurs artisanaux », a précisé Primo-Pascal Rudahigwa Kabika, Chargé d’Appui à la Coordination du projet ASCP /Wa.

Ces creuseurs artisanaux sont des membres des Coopératives minières COOPEMIABA, COMIDER et COMID qui bénéficient également de l’accompagnement de la Caritas-Développement Goma pour la bonne gestion de leurs structures.

Une équipe de terrain composée de huit agents dont cinq affectés dans le secteur de Wanianga et trois dans le secteur de Bakano sensibilisent également les bénéficiaires du projet au respect des droits miniers nationaux, régionaux et internationaux ; ils ont aussi débuté la sensibilisation contre la pandémie Covid-19, ajoute  Primo-Pascal.

Photo de famille après la formation des Comités des creuseurs artisanaux sur la gestion des ACAEC et la lutte contre la COVID-19 à Walikale-centre.

Pour le Coordinateur de la Commission Diocésaine Justice et Paix à la Caritas Goma, Gilbert Dhego, le Projet ASCP/Wa se bute aux difficultés liées à l’enclavement du territoire de Walikale, à l’insuffisance des Zones d’Exploitation minière Artisanale (ZEA) et au manque des partenaires techniques et financier pour appuyer les coopératives minières. Et de conclure que la Caritas- Développent Goma a amorcé depuis septembre 2019 avec l’accompagnement de la Division provinciale des mines du Nord-Kivu un plaidoyer pour l’érection de treize autres ZEA dans la zone minière de Walikale dont les propositions ont été transmises au Ministre national des mines par le Gouverneur de Province du Nord-Kivu depuis le 14 septembre 2019 mais le dossier traine encore au niveau du Cadastre minier à Kinshasa.

Lydie Waridi Kone

Cellule de Communication

 

 

 

 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

DEPUIS NOTRE GALLERIE

NOS VIDEOS

L
o
a
d
i
n
g

MAGAZINES