Epiphanie : « Soyez généreux et missionnaires, chers enfants », Mgr Willy Ngumbi

Epiphanie : « Soyez généreux et missionnaires, chers enfants », Mgr Willy Ngumbi

Plus de 2000 enfants de 3 à 12 ans se sont réunis le dimanche 3 janvier 2021 autour de l’Évêque du diocèse de Goma, Mgr Willy Ngumbi  afin de célébrer la solennité de l’Epiphanie et ouvrir l’année de l’Enfance Missionnaire. C’est l’esplanade des écoles primaires Shabaa et Kesheni ainsi que celui de l’Institut Saint Michel de la Paroisse de l’Emmanuel-Shabaa qui a accueilli cette célébration pour l’an 2021.

L’Enfance Missionnaire, également connue sous le nom d’Œuvre pontificale de la Sainte Enfance, accompagne les enfants, jeunes et adolescents, dans plus de 130 pays, dans le développement d’un esprit missionnaire et les aide à partager la foi et les moyens matériels, en particulier avec leurs camarades qui en ont le plus besoin. Son slogan « les enfants aident les enfants, les enfants évangélisent les enfants ».

En cette deuxième opportunité de l’Epiphanie avec les enfants depuis sa prise de possession canonique du diocèse de Goma l’an 2019, Mgr Willy Ngumbi a invité tous les enfants présents à être généreux et  missionnaires.

« Le but de cette journée est d’éveiller dans le cœur de nos enfants, un esprit de partage et d’amour envers les autres enfants plus pauvres qu’eux. Ainsi, susciter la générosité des enfants afin de partager le peu qu’ils ont à ceux qui n’ont rien. », a déclaré Mgr Willy avant d’ajouter : « Chers enfants, comme les trois mages vous êtes appelés à la rencontre du Christ afin d’annoncer sa venue au monde. Pour y parvenir, demander tout d’abord un esprit de charité à Dieu. Ensuite, vous devez éviter le mal : le vol, le mensonge, la calomnie, la négligence, la tricherie, l’alcoolisme et le manque de charité », a insisté le pasteur de Goma.

Celui-ci  a tout de même rappelé que l’offrande du jour doit être offerte en toute gaité parce que c’est la contribution annuelle des enfants de la RDC à la réalisation de l’Enfance Missionnaire qu’exerce chaque année sa Sainteté le Pape François dans le but d’évangéliser  le monde entier.

Les 5 et 12 ans, tout joyeux ont alors accouru pour offrir leurs offrandes lors de l’action de grâce. Ainsi on pouvait voir tel ramener une bassine, de la nourriture, de l’argent, des poupées, des habits comme la petite Mireille, 6 ans, que nous avons questionné sur le contenu de son offrande: « J’ai emballé une blouse et jupe et quelques biscuits pour les autres enfants qui souffrent…), a affirmé Mireille d’une voix aussi innocente que son petit visage…

Un autre, Yannick, 10 ans : « Moi j’offre un chapelet et 1000 Fc (moins d’1dollar). Le chapelet c’est pour ne pas oublier la prière et l’argent c’est ma contribution pour les frais de scolarité d’un enfant pauvre… ». a –t-il dit.

« L’aide n’est pas une simple assistance mais une invitation à un échange entre les enfants, car chacun d’eux, riche ou pauvre, a toujours quelque chose à partager et à témoigner de sa relation avec le Christ », a affirmé l’abbé Célestin Muhindo, Directeur diocésain des Œuvres Pontificales Missionnaire (OPM)  et chancelier diocésain de Goma au cours d’un entretien.

En effet, pour l’abbé Célestin, l’enfance Missionnaire permet aux enfants de s’informer sur la vie des autres enfants, de leurs Églises enfin qu’ils s’entraident et prient les uns pour les autres : « … les enfants évangélisent les enfants, les enfants prient pour les enfants, les enfants aident les enfants du monde entier …Nous devons planter la graine de l’amour, charité, pardon, tolérance, humilité, partage, piété dans nos enfants pendant qu’ils sont encore très jeune. C’est de cette manière qu’ils grandissent en proclamant le Christ», a conclu l’Aumonier de l’E M.

Dans une ambiance pieuse, les enfants ont alors émis cinq intensions de prière spécifiques pour chaque continent du monde. Pour l’Afrique en général, ils ont prié en offrant un tam-tam symbole de communication qu’utilisaient les ancêtres pour unir différentes communautés et ensuite, ils ont prié pour Goma, une région en proie à l’insécurité de tout genre. L’intention de prière a été spécialement centrée sur le retour de la paix et la sécurité surtout pour les enfants déplacés et réfugiés.

Prenant la parole, Esther Ngimbi, Porte-parole des écoliers de Goma a exprimé la gratitude de tous les élèves à Mgr l’Évêque d’avoir pris l’initiative de rassembler tous les enfants à la fête de l’Epiphanie afin de lancer les activités de l’enfance missionnaire 2021. L’occasion faisant le larron, la porte-parole des écoliers a aussi exposé la situation chaotique que reflètent certaines écoles (tôles usées, insuffisance des toilettes, banc cassés etc…). Elle a demandé à l’Evêque de plaider leurs causes auprès des différentes autorités enfin que cette situation change : «Monseigneur Willy, dans certaines écoles de la ville de Goma, les enfants  étudient toujours dans des bâtiments en planches où les conditions ne sont pas favorables à un bon apprentissage lors des intempéries. Ainsi par votre lobbying auprès de sa Sainteté le Pape, qu’il lui plaise de tourner son regard sur notre diocèse où il y a encore des bâtiments scolaires de ce genre», a plaidé Esther au nom des élèves du diocèse de Goma.

D’autre part, le représentant de tous les enfants et le curé doyen de doyenné de Goma, Abbé Benjamin Tulikunkiko ont repris les questions permanentes d’un bon nombre d’enfants des paroisses de Goma. D’abord, le sourire aux lèvres l’abbé Benjamin cite la première question : Pourquoi l’Évêque ne vient que pour célébrer les messes d’adultes dans les paroisses ? la deuxième question, un peu plus « sérieuse » : Quelle est la situation des enfants dans les paroisses de l’intérieur du diocèse où sévissent une grande insécurité ?

Se levant alors de sa cathedra Mgr Willy, a promis d’harmoniser son agenda afin de célébrer également certaines messes avec les enfants dans leurs paroisses. Quant à la situation des enfants dans certaines paroisses se trouvant dans des milieux où l’insécurité bas record, Mgr Willy a rassuré les enfants qu’il continu de prier pour eux et de parler aux autorités compétentes en matière de sécurité pour la paix  et la sécurité soit effective dans le diocèse de Goma en particulier et dans le Nord-Kivu en générale.

A l’issue de cette messe de l’Epiphanie qui a duré plus de trois heures en directe sur les ondes de la Radio Maria RDC-Goma, les enfants ont partagé leur ‘’agape’’ par groupe et exposer leurs talents (danse folklorique, moderne, récitation, poème) sous le regard admiratif de Mgr Willy Ngumbi.

Lydie Waridi Kone

Cellule de Communication

Share

Written by:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Have Missed