Faire face à la malnutrition

Cellule de Communication | 8 janvier 2019 | 0 | À la une , Santé

Goma, le 8 janvier 2019 (caritasdevgoma.org) – La prise en charge de la malnutrition aigüe dans la province du Nord- Kivu a connu d’énormes difficultés depuis presque cinq ans suite à la réduction de financement par les bailleurs traditionnels de cette activité. Étant donné que le taux de malnutrition chronique reste élevé tant au niveau national que provincial, la Caritas-Développement Goma a reçu le financement de la Caritas Allemagne afin de répondre aux objectifs du ministère de la santé dont celui de réduire le taux de malnutrition chronique dans la province du nord Kivu de 60% à 32% d’ici 2020.

Formation des relais communautaires en Alimentation du nourrisson et du jeune

Depuis le mois de Novembre 2017, la Caritas Goma met donc en œuvre le projet de Prévention de la malnutrition dans sept aires de santé de la zone de santé de Birambizo, sur les 12 aires que comptent dette zone ; soit une couverture de 58,3%. Ces sept structures étant : Kizimba, Birambizo, Bishusha, Katsiru, JTN, Luya et Mulimbi.

Le projet a :

– Aménager une adduction d’eau à Kizimba de 20m3 avec 8 bornes fontaines. Ceci facilite l’accès à l’eau potable aux déplacés vivants dans le camp comme ceux vivant dans des familles d’accueil mais aussi la population hôte estimé à 8307 Personnes.

– Mise en place un champ communautaire des légumes dans le camp de Kizimba, et ce, pour prévenir la malnutrition. 1300 déplacés étaient ciblés. Des outils aratoires, les semences, les produits phytosanitaires mais aussi deux moniteurs agronomes permanents. Chaque déplacé reçoit hebdomadairement 10 pommes de choux, 10 carottes et quelques oignons. Ceci est un complément à leur ration habituelle. Signalons que ces déplacés sans assistance, préfèrent vendre une partie de leurs récoltes afin d’acheter l’aliment de base pour accompagne ces légumes.

– Initié les actions pour la mitigation de risque des catastrophes naturelles. Le projet a facilité le reboisement dans toutes les sept aires de santé concernées. L’équipe de terrain continuent les sensibilisations auprès de communauté car la population sur cette activité n’a pas d’espace à repiquer ces arbres car une grande partie de la zone e d’intervention du projet sont des concessions et pâturages privés.

– A formé 45 relais communautaires, 6 prestataires de soins et 2 agents membres de l’équipe cadre de la zone de santé de Birambizo, en Alimentation du nourrisson et du jeune, en action essentielle en hygiène et techniques modernes de jardinages.

– 49 chefs de bloc et chefs d’équipe du camp de Kizimba ont été formé en technique moderne de jardinage, 16 agents étatiques et membres d’associations de développement et de lutte contre les catastrophes naturelles ont été formé en gestion des catastrophes natures ;

Les autres activités permettant ainsi la prévention de la malnutrition dans la communauté sont les démonstrations culinaires, les groupes de soutien à l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant, la sensibilisation à la consultation prénatale et à la consultation préscolaire, le dépistage actif et l’orientation des cas, les visites à domiciles, le jardin potager à domicile.

Avec Guylain Bataweza, responsable du Programme Nutrition à la Caritas Goma

Cellule de Communication

 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

DEPUIS NOTRE GALLERIE

NOS VIDEOS

L
o
a
d
i
n
g

MAGAZINES