Nous Connaitre

Caritas-Développement Goma

Depuis le début de l’évangélisation jusqu’en 1985, les œuvres de développement au sein du diocèse de Goma étaient singulièrement attachées aux paroisses et aux congrégations. Puis, le développement vu comme assistance est passé à celui de l’auto prise en charge par la population.

En 1995, sur décision de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), Caritas-Développement est créée dans tous les 47 diocèses de la République démocratique du Congo (RDC). Le diocèse de Goma se dote ainsi d’une Caritas-Développement Goma (ou Caritas Goma).

Situé au nord-ouest du lac Kivu, dans l’est de la RDC, le diocèse de Goma est frontalier avec le Rwanda et l’Ouganda. Avec ses 25.000 km2, il comprend les territoires de Nyiragongo, de Rutshuru, de Masisi et de Walikale, au Nord-Kivu et le nord du territoire de Kalehe, au Sud-Kivu.

En 1998, CAFOD a mis à la disposition de Caritas Goma un guide de gestion. C’est ce document qui a organisé Caritas Goma dans sa forme actuelle avec quatre départements : Urgences, Bureau diocésaine de développement (BDD), Bureau diocésain des œuvres médicales (BDOM) et Commission diocésaine Justice et Paix (CDJP) en une seule et unique direction.

Bien qu’un grand nombre de membres du réseau Caritas Internationalis – les principaux bailleurs de fonds de Caritas Goma – opèrent sous le nom de Caritas, cinq sont connus sous d’autres appellations : CAFOD en Angleterre et au Pays de Galles, Catholic Relief Services (CRS) aux Etats-Unis, Secours Catholique en France, Cordaid aux Pays-Bas et Trócaire en Irlande.

L’avantage de la nouvelle Caritas intégrée est visible sur le plan économique, car elle diminue les dépenses en ressources humaines, matérielles et financières. La structure joue aussi sur l’identité de Caritas Goma avec une renommée grande et attrayante auprès des bailleurs de fonds du réseau Caritas, des agences du système des Nations unies et des ONG internationales.

Aujourd’hui, Caritas Goma assure une présence permanente dans les quatre coins du diocèse de Goma. Mue par la foi chrétienne et par les valeurs évangéliques, Caritas Goma travaille pour des personnes démunies, vulnérables ou exclues, indépendamment de leur race ou de leur religion.

Avec d’autres organisations caritatives – agences onusiennes et ONG internationales –  Caritas Goma participe aux initiatives visant à améliorer la coopération et la coordination dans les situations d’urgence et à assurer le respect des normes internationales les plus exigeantes dans l’humanitaire.

Par ailleurs, Caritas Goma – qui couvre une contrée en proie aux catastrophes naturelles et aux conflits armés – aspire à une région au sein de laquelle chaque être humain peut vivre dans la dignité et où la permanence d’insécurité est inacceptable. Le travail sur les causes et les conséquences de l’insécurité permanente sont toujours au centre des actions de la CDJP, qu’il s’agisse de la résolution des conflits, de la construction de paix ou de la citoyenneté responsable.

  1. Vision

Œuvrant pour la promotion et le développement de l’homme, la CADEGO croit a un monde épris de liberté, où la dignité et les droits des individus sont respectés, où les biens sont perçus comme un don de Dieu et utilisés dans un esprit de solidarité et de partage.

  1. Mission

La mission de la CADEGO est de :

  • Restaurer la dignité par l’assistance humanitaire urgente aux hommes et aux femmes victimes des souffrances dues aux calamités naturelles et conflits armés;
  • Réduire la pauvreté et accroitre le bien-être à travers les actions de développement durable des populations démunies
  • Mener les campagnes de sensibilisation et de plaidoyers pour une justice sociale et l’accès aux services de première nécessité.
  1. Valeurs

Les valeurs qui inspirent notre travail sont les suivantes:

La solidarité: nous rencontrons les plus démunis et faisons de leur préoccupation la nôtre dans l’union de prière. Nous partageons les ressources disponibles dans l’équité.

La compassion: notre première réponse est la compassion qui trouve sa source dans l’amour de Dieu

La dignité: nous travaillons pour le respect de l’homme dans sa nature et comme créature de Dieu, et qui doit jouir des valeurs propres à l’Homme.

Le partenariat: nous travaillons avec la conviction que seul, il est difficile d’apporter des solutions aux multiples souffrances de l’homme. Mais croyons qu’ensemble avec les frères et sœurs du monde, nous pouvons réussir dans la concertation, la coordination et la synergie

La redevabilité: Nous nous assurons que les moyens limités mis à notre disposition sont utilisés rationnellement et apportent un changement sur la vie des personnes les plus démunies. Ainsi, nous devons rendre compte aussi bien aux donataires qu’aux populations concernées dans le but de développer la culture de transparence

  4. Départements

 Urgences humanitaires

Le département des urgences humanitaires a pour mission d’identifier les personnes les plus vulnérables au sein des communautés afin de leur apporter l’assistance, quelles que soient leurs appartenances ethniques ou religieuses.

Il contribue à la recherche des solutions pour soulager la misère des populations victimes de catastrophes naturelles ou provoquées par les hommes, femmes vulnérables et des nécessiteux tels que les déplacés et les réfugiés par la distribution des aides (vivres et non-vivres).

Bureau diocésain de développement (BDD)

C’est l’un des départements les plus anciens de la Caritas-Développement Goma mais aussi les plus connus. Sa mission est d’identifier les problèmes posés à la base et de rechercher des solutions pour améliorer les conditions de vie des communautés et les aider ainsi à se prendre en charge.

Bureau diocésain des œuvres médicales (BDOM)

Le Bureau diocésain des œuvres médicales a pour mission d’apporter aux populations des soins de santé de qualité dans une logique à la fois de la médecine préventive, curative et promotionnelle.  L’action est menée dans un souci d’accessibilité à la population, sans distinction de classe sociale.

Commission diocésaine Justice et Paix (CDJP)

L’objectif de la Commission Justice et Paix est la restauration de la dignité de la personne humaine, cette personne humaine surtout marginalisée. Les sans voix, pour témoigner de l’image de Dieu en eux, sans aucune distinction de race, de sexe, de tribu, d’ethnie, des convictions religieuses ou politiques .La commission diocésaine justice et paix s’occupe des problèmes de justice et des faits sociaux, de la sensibilisation et de la vulgarisation, de l’orientation des masses et de l’opinion.

 

 

Catégories

DEPUIS NOTRE GALLERIE

NOS VIDEOS

L
o
a
d
i
n
g

MAGAZINES