Renforcement des capacités des agents de la Caritas Goma sur l’approche communautaire de protection

Cellule de Communication | 9 février 2021 | 0 | À la une , Caritas , Caritas Développement , Développement

Dans son d’appui multisectoriel aux ménages vulnérables affectés par les crises dans les zones de santé Pinga, Kibua et Itebero en territoire de Walikale, province du Nord-Kivu à l’Est de la RDC sous l’appui financier de fonds humanitaires, la Caritas Goma renforce les capacités de son staff dans l’approche communautaire.

Comme à l’accoutumée, la Caritas Goma a toujours pensé au renforcement des capacités de ses agents à travers les ateliers de formation qu’elle organise. En date du 7 au 11 décembre 2020 au centre d’accueil Isidore Bakanja, dans la ville de Goma, un atelier de formation a été organisé dans l’objectif de consolider les capacités  des agents. Pendant 5 jours, les 18 agents formés ont bénéficié d’une formation sur le thème : Intégration de la protection transversale et la conduite d’un plaidoyer, protection communautaire et principes directeurs relatifs aux déplacés internes et autonomisation des structures communautaires de protection.

La protection qui met l’individu en sécurité, a été le mot principal qui  a englobé toute la formation. Ceci pour permettre aux agents de terrain dans les 3 zones citées, de pouvoir apporter assistance et créer des structures communautaires pouvant intervenir dans la constitution des plaidoyers pour les ménages vulnérables de ces zones. Cette protection concernera les personnes déplacées internes (PDis) en les initiant activités génératrices des revenus pouvant aider à la survie de leurs ménages.

 

Dans un entretien accordé à la cellule de communication de la Caritas Goma, certains participants à ladite formation n’ont pas caché leurs sentiments. Ghislaine Mbambu déclare que : « cet atelier de formation de cinq jours m’a été vraiment utile en plusieurs choses. J’ai appris les techniques et les stratégies à utiliser pour travailler dans ce domaine de protection. Nous allons travailler avec les structures communautaires pour venir en aide aux  PDis »

Quant à  Etienne Kibanja acteur de protection à Itebero d’ajouter que « la formation nous a été utile puisqu’on a exploite plusieurs thèmes et parmi lesquels nous avons appris les différents types de protection, le plaidoyer,… »

Apres ces échanges, Arsène Kisangani, chef de projet a procédé à la remise des brevets aux agents ayant suivi la formation tout en les encourageant d’être de bons moniteurs dans les zones d’intervention du projet et fournir de modèle d’une structure humanitaire compétente.

Augustin Kandi-Da et Angel BUKE

Cellule de Communication

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

DEPUIS NOTRE GALLERIE

NOS VIDEOS

L
o
a
d
i
n
g

MAGAZINES

Les Articles récents