Suivi de l’évolution des sites d’approvisionnement en eau potable par la Caritas Goma

Cellule de Communication | 11 juin 2021 | 0 | À la une , Caritas Développement , Urgences

Goma, le 11 juin 2021, (caritasdevgoma.org)-Une descente sur terrain le mercredi 9 juin 2021 par les équipes de la Caritas Goma et UNICEF, dans l’objectif de procéder au suivi du projet des sites d’approvisionnement en eau potable par Water trancking aux ménages sinistrés par l’éruption volcanique dans les zones de santé de karisimbi et Nyiragongo, dans la province du Nord-Kivu RDC (Diocèse de Goma), financé par UNICEF, CAFOD, CRS et Caritas Luxembourg.

De par sa mission, celle de soulager les souffrances des populations, la Caritas-Développement Goma s’est engagée depuis un temps dans les installations des sites d’approvisionnement d’eau potable aux sinistrés retournés de l’éruption du volcan Nyiragongo survenue le 22 mai dernier.

En ce 9 juin 2021, une équipe de la Caritas Goma accompagnée de ses partenaires financiers a effectué une descente sur terrain dans les sites situés dans le territoire de Nyiragongo notamment le site Don Bosco Ngangi du groupement Munigi, le site Kamoro du groupement Munigi, le site Kihero de Munigi ainsi que le site Kanyaruchinya du groupement Buvira.

Dans le site de Don Bosco, où les partenaires ont visité, l’on pouvait facilement apercevoir un grand nombre des personnes, munis de leurs bidons, faisant la queue à l’attente d’accéder aux robinets montés sur les impluviums.

« Vu le grand nombre des gens qui utilisent ces sites, il y a risque de fois qu’une personne passe toute une journée sur la ligne d’attente rentre sans pour autant trouver de l’eau. D’où un besoin énorme de multiplier les sites ou de renforcer les sites existant déjà par d’autres tank d’eau », déclare Justin Akili, Coordonnateur du BDD à la Caritas Goma

Les partenaires financiers de leur part, ont promis de prêter main forte à la Caritas Goma pour pallier à ce problème.

« Nous survivions grâce à nos champs, nous sommes des cultivateurs. Mais depuis l’éruption du volcan Nyiragongo nous n’avons plus où cultiver. Nous n’avons plus de quoi mettre sous la dent. C’est pourquoi je prie encore aux personnes et organisations de bonne volonté de nous venir en aide dans le cadre de la sécurité alimentaire », implore pour sa part, Faida Namegabe, mère de cinq enfants.

« Je bénéficie de l’eau du site Don Bosco Ngangi installé par la Caritas Goma. Pour arriver au site, je parcours un long trajet. A ce propos je prie la Caritas Goma de se souvenir aussi de nous qui venons de loin en installant un site d’approvisionnement en eau potable dans notre milieu aussi », déclare Madeleine Furaha.

Pour se rendre compte de la situation des femmes et des jeunes filles dans le cadre de la Protection, les partenaires de la Caritas ont profité de cette occasion pour s’entretenir avec les femmes, sachant que ce sont elles les victimes au premier degré des violences basées sur le genre.

C’est ainsi que Martine Kaliza, point focal Genre de la Caritas Goma s’est entretenue avec les femmes qui ont entre autre demandé d’augmenter les tank d’eau, multiplier les sites, une activité génératrice des revenus, la participation des femmes à la gestion des sites d’approvisionnement en eau, augmenter le nombre des douches et toilettes dans le site, des kits hygiéniques, sceau et pots des bébés ainsi qu’une aide pour la sécurité alimentaire des enfants et des ménages.

Avant de quitter ces différents sites, les équipes descendues sur terrain ont encore adressé un mot de réconfort et d’encouragement à ces populations rencontrées aux sites.

 

Angèle Buke

Cellule de communication

 

 

 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

DEPUIS NOTRE GALLERIE

NOS VIDEOS

L
o
a
d
i
n
g

MAGAZINES

Les Articles récents